LES 5 MODALITES

« La tradition chinoise ne sépare pas le corps du mental. Les fonctions du corps, l’activité mentale, émotionnelle, et la vie spirituelle sont intimement liées et interdépendantes dans leurs manifestations. Puisque tout est énergie, que tous les phénomènes relèvent d’une Énergie unique, les pensées, les sentiments, les émotions, ne sont qu’aspects raffinés, subtils, de l’énergie. … Pour les Chinois, le cerveau n’est pas le siège de la pensée, mais plutôt une sorte d’ordinateur qui permet la circulation cohérente des informations psychiques, sensorielles et émotionnelles. Chaque organe ou viscère est le lieu de résidence d’activités mentales, d’émotions et de sentiments qui lui sont propres. » (Extrait du livre "Les cinq saisons de l’énergie" d’Isabelle LAADING).

La méthode psychique en médecine chinoise, vieille de plusieurs millénaires est basée sur la théorie des 5 éléments ou modalités. Ces modalités sont : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. A chaque élément est associé un organe plein, un organe creux et une émotion (au bois est associé le foie, la vésicule biliaire et la colère, au feu est associé le cœur, l’intestin grêle et la joie, à la terre est associé la rate, l’estomac et l’anxiété, à l’eau est associé les reins, la vessie et la peur, enfin au métal est associé le poumon, le gros intestin et la tristesse).

« Si les 5 éléments manifestent un dynamisme intrinsèque, ils sont également en relation les uns avec les autres. Ils s’engendrent et se contrôlent, se stimulent ou s’apaisent, s’équilibrent. De ces différents modes de communication, se dégagent une compréhension claire de toutes les mutations qui s’expriment au sein de la matière ou du psychisme. Ces corrélations entre éléments s’identifient en cycles de transformation dont deux parmi d’autres sont traditionnellement mis en avant : le cycle SHENG d’engendrement et le cycle KE ou cycle de contrôle. ("Les cinq saisons de l’énergie" d’Isabelle LAADING).

 

Le Cycle KE c’est le contrôle, le bois contrôle la terre (en la transperçant), la terre contrôle l’eau (en la filtrant), l’eau éteint le feu, le feu fond le métal et le métal coupe le bois. Chaque élément en contrôle un autre et est contrôlé à son tour… Par exemple le feu contrôle le métal (en étant capable de le fondre), mais est contrôlé par l’eau (qui peut l’éteindre).

Le Cycle SHENG c’est le cycle d’engendrement : le bois alimente le feu, le feu alimente la terre (par les cendres), de la terre bien dense provient le métal (le métal est aussi la roche en médecine chinoise), le métal engendre l’eau (qui traverse la roche et se charge en oligoéléments), et l’eau nourrit le bois. Ici encore, chaque élément est nourrit et en nourrit un autre... ; par exemple le bois nourrit le feu, mais il a besoin d’eau pour pousser.

« Si nous réfléchissons à ces deux cycles, celui d’engendrement et de contrôle réciproque, nous nous trouvons là devant un modèle parfait d’équilibre et d’autorégulation que l’on retrouve aussi bien dans la nature que dans le fonctionnement même de notre corps » (cours de base en médecine traditionnelle chinoise tiré des enseignements du professeur Leung Kok Yuen écrit par Jean Pélissier).

Donc pour être en bonne santé il est nécessaire que ces 5 éléments soient équilibrés, tout déséquilibre engendrera une pathologie… Par exemple si on a trop de feu, on pourra retrouver une maladie inflammatoire….

Voici un aperçu de ces 5 modalités :

Le BOIS :

La modalité bois est liée au foie et à la vésicule biliaire.

Le BOIS c’est le mouvement, la capacité à avancer, c’est la modalité de l’impulsivité, de la colère, de la stratégie.  Si l'énergie de cet organe est équilibrée et forte nous n'aurons aucune peine à choisir, à décider, à planifier, à gérer le temps, ou donner une direction à notre vie.

Un foie déréglé donnera sur le plan émotionnel : impatience colère et irritabilité. Incapable de prendre une décision un bois déréglé laissera les autres prendre les décisions à sa place (et comme souvent ça ne conviendra pas, cela engendrera frustration ou colère qui pourra se retourner sur l'entourage).

Une vésicule biliaire donnera rage, jalousie et frustration.

Si l'énergie bois est trop forte on aura un esprit d'initiative et un pouvoir de décision empêchant de prendre du recul, qui pourra se transformer par des exigences sans tenir compte des désirs des autres ou du bien-fondé de la décision...
Sur le plan physique ça se traduira par des maux de tête, insomnies, agitation, hyperactivité, crispation des mâchoires, dents serrées la nuit, problèmes oculaires, douleurs prémenstruelles, ou encore des tensions musculo tendineuses sur l’ensemble du corps mais plus particulièrement dans les épaules et la nuque….


L'antidote : pour apaiser le feu du foie il faudra de la patience

Le FEU :

Cette modalité est celle du cœur et de l’intestin grêle.

 Le feu c’est la joie de vivre, la passion, c’est lui qui transmet l’énergie aux autres organes c’est pour cette raison que le cœur en médecine chinoise est surnommé l’empereur.

C’est dans le cœur que  réside la conscience, les pouvoirs de discernement et de jugement.
Un cœur équilibré règne en maitre sur toutes les activités mentales et  émotionnelles. La clarté d’esprit quand l'énergie du cœur est saine, permet d'équilibrer tout le fonctionnement psychique et les émotions. Le FEU possède également le pouvoir de rendre lumineux et vivant, il brille, réchauffe, se propage. Il apporte de la joie, une joie équilibrée qui provient d'une vision sereine des évènements qui nous entourent, c'est un sentiment très profond, un sourire intérieur qui naît lorsque toutes les activités mentales sont en paix et circulent tranquillement, lorsqu'on n'est plus le jouet de nos émotions.

Toutes les émotions peuvent finir par perturber le cœur, ainsi un FEU  perturbé pourra être responsable de difficultés à se réjouir, de passions excessives pouvant devenir dévorantes empêchant de construire à long termes, d’un besoin de dominer et de tout contrôler.

Une déficience de l’énergie du cœur se traduira par de la timidité excessive, des plaintes incessantes, certaines pertes de mémoire, de l’accablement pouvant aller jusqu’à la prostration, l'apathie, le mutisme,  l'insensibilité….
Un déficit de l'énergie intestin grêle  se manifestera par un manque de discernement qui entraînera manque de clarté mentale.
Un cœur en excès se manifestera par des joies excessives (une joie extrême perturbe la conscience), des sentiments de panique, d'hystérie….


Sur le plan physique on retrouvera insomnies,maux de tête, pertes de mémoire, difficultés d'élocution, agitation tant physique que mentale, une vie émotionnelle en dents de scie ; dans les cas extrêmes l'agitation devient incessante la personne parle et rit sans arrêt.

L'antidote : avoir une vie émotionnelle équilibrée.


La TERRE :

La terre est la modalité de la rate et de de l’estomac.

Cette modalité est celle du relationnel aux autres et notamment la relation avec la mère, c’est la tendresse, la douceur… La rate représente notre pouvoir de réflexion, c'est là que réside la pensée.

Lorsque la Terre est forte notre pouvoir de concentration, de mémorisation, nos facultés de synthèse sont optimum. Les qualités de l'élément terre c'est : centraliser, assimiler, transformer, harmoniser, diffuser…

Si la rate est déséquilibrée, l'esprit est en proie à la confusion. Les conflits, les sentiments d'insécurité, les idées qui tournent en boucle, les pensées obsessionnelles tournées vers le passé, les manies, les idées fixes, simplement pour accomplir une tâche, la dépression (surtout les dépressions féminines), l'apitoiement sur soi, sont dues à un déséquilibre de l'élément terre. Une terre atteinte perturbera nos relations, pourras être responsable de nos addictions (alcool, tabac, nourriture….), nous poussera à nous négliger au profit des autres….
L'inquiétude, l'angoisse, le doute, le manque de confiance en soi (dues à une réflexion perturbée) traduisent  le déséquilibre des énergies de la rate et de l'estomac.


D'un point de vue physique on retrouvera des nœuds à l'estomac, dans la gorge, oppressions, tensions musculaires, troubles intestinaux, insomnies, mais également ce qu’on a du mal à digérer tant sur le plan physique qu’émotionnel etc…


L'antidote : équilibrer son activité par des actions qui sollicite d'autres facultés créatrices, observer des temps de pause, s'aérer, marcher, respirer…

Le METAL :

Cette modalité est celle des poumons et du gros intestin.

Lorsque l'énergie du poumon est saine, le souffle s'amplifie, se régule, il participe à la sensation d'un espace intime serein, l'esprit demeure paisible,  les manifestations   psychiques et émotionnelles passent sans laisser d'empreintes, les événements ne sont pas déformés par nos projections mentales, nos jugements de valeur. Cette sérénité favorise l'action juste, donc la capacité de trancher, de prendre les bonnes décisions envers soi-même.

Un déséquilibre énergétique du métal apportera sentiment de tristesse, chagrin, mélancolie, nostalgie, vague à l'âme, sensation d'isolement profond, de vulnérabilité, de manque de confiance en soi, pouvant mener à la dépression ; on retrouve également un manque de rigueur et de discernement.

Le gros intestin transcrit quant à lui ses fonctions physiologiques sur le plan mental émotionnel, en cas de troubles nous retrouvons l'influence de la tristesse ou du chagrin, de l'attachement au passé ; ou dans le cas précis de la constipation, la volonté de figer les choses, de les retenir, on retrouvera des difficultés à accepter les changements.
À l'inverse le phénomène de diarrhée qui devient chronique c'est la conséquence d'une perturbation des énergies de la rate, du foie, ou des reins. L'élimination brusque et imparfaite des aliments traduit une angoisse ou une peur parfois très ancienne qui ne peut être digérée, souvent cristallisées dans l'inconscient, cette angoisse est éliminée maladroitement sans être analysée ni digérée.

Sur le plan physique on retrouvera la sensation d’avoir un corps trop étroit, les épaules s'enroulent, le souffle s'amenuise, la respiration manque de fluidité, l’individu prisonnier de cette densification de l'énergie tend à vouloir figer les choses, et refuse tout changement.
Les pathologies de la peau pourront également être un message intime du poumon (la peau et les poumons sont issus de la même structure embryologique) ; par exemple des difficultés relationnelles peuvent se traduire par des affections cutanées couplées avec des problèmes pulmonaires par exemple l'asthme et l'eczéma vont souvent de pair.

L'antidote : s'autoriser soi-même à changer, à accueillir les problèmes plutôt que de se mettre en colère.


L’EAU :

La modalité eau est représentée par les Reins et la vessie.

L’eau c’est l’adaptabilité, cette modalité est liée à l’intimité.

Le rein représente la volonté, le courage il donne naissance aux pouvoirs de détermination si l'énergie eau est puissant,e l'individu aura un ancrage, un enracinement solide.

Une modalité eau perturbée provoquera agitation, hyperréactivité mentale, vulnérabilité émotionnelle, dépression, rancune etc… ceci est dû à une non communication entre le cœur et les reins. Une faiblesse des reins anéantit toute forme de courage, de volonté, elle sape notre pouvoir de décision, cette déficience fait aussi naître la peur et dans les cas extrêmes, le sentiment de persécution, de paranoïa.

D'un point de vue physique on retrouvera : perte de libido, palpitations, vertiges, bourdonnements d'oreilles, douleurs lombaires, troubles circulatoires dans les membres inférieurs, insomnie, troubles urinaires…

 L'antidote : entretenir la chaleur du corps, des pieds, de la zone lombaire et conserver une base alimentaire chaude ; travailler sur ses émotions permet de renforcer l'énergie des reins et de se libérer de la peur ; attention également aux expressions utilisées et éviter d'employer la négation.

 

 Mais attention si vous êtes inflammatoire, que vous êtes trop passionné…. cela ne signifie pas forcément que l’origine du problème vient d’un excès de feu… Il peut s’agir d’un manque d’eau qui ne contrôle plus suffisamment le feu, ou d’un excès de bois qui alimente trop le feu, mais également un excès de métal qui pour être fondu nécessitera une augmentation du feu et enfin une terre fatiguée qui aura besoin d’être alimentée...et la modalité qui nourrit la terre c’est le feu….


Dans le cycle SHENG le bois est lié au feu donc les facultés du cœur pour nourrir efficacement l'activité mentale et ainsi la clarté d'esprit, la lucidité et le calme aideront notre énergie bois dans nos décisions….à l’inverse une irritabilité constante, une vive colère rentrée, ne pourra pas être contenue indéfiniment et ce sera l'explosion, les cris et les larmes (expression du FEU), la crise peut aboutir à des propos ou des gestes incohérents….